响水| 涉县| 丰台| 花溪| 汾西| 彰化| 潮南| 西平| 磐石| 广西| 钟山| 南丹| 敦化| 盐津| 金湖| 无为| 鄯善| 峰峰矿| 阿坝| 三明| 河池| 岷县| 武定| 宾阳| 察隅| 关岭| 获嘉| 利津| 马山| 宾川| 越西| 昌江| 桦甸| 江安| 宽甸| 故城| 惠农| 杂多| 榕江| 大关| 五寨| 剑川| 修文| 肥城| 洛浦| 四平| 璧山| 科尔沁左翼中旗| 林州| 梅县| 宜都| 扎囊| 大关| 恩施| 八达岭| 济阳| 岱山| 兴仁| 施甸| 建昌| 岳阳县| 襄垣| 平湖| 惠来| 湘潭县| 临高| 通榆| 潞西| 扎赉特旗| 奇台| 铁山港| 临夏县| 五指山| 九江县| 博罗| 武威| 威信| 奎屯| 南陵| 南海| 蒙山| 蒲城| 灵寿| 伊金霍洛旗| 曲松| 林州| 黎平| 博湖| 桃江| 德庆| 晋中| 淇县| 本溪市| 台州| 察哈尔右翼前旗| 平利| 安县| 四平| 海沧| 封开| 利辛| 金山| 富阳| 安溪| 沿河| 酉阳| 武川| 泸西| 当涂| 铜陵县| 云霄| 湘潭县| 宣恩| 红河| 平顶山| 富民| 庐山| 越西| 古县| 连平| 清流| 北京| 剑阁| 建平| 饶平| 曲水| 黔江| 讷河| 黄龙| 嘉黎| 宝坻| 陈仓| 天津| 三亚| 海伦| 磁县| 荣成| 泌阳| 陆川| 张掖| 海门| 思南| 八达岭| 泸水| 遵义县| 信宜| 昔阳| 安西| 金昌| 汉源| 大足| 博乐| 新安| 赤城| 共和| 白朗| 文安| 宁南| 慈利| 岷县| 汉源| 汪清| 长宁| 黑龙江| 永安| 洪泽| 涞源| 南康| 武胜| 阜平| 呼图壁| 临湘| 普宁| 仁寿| 任丘| 庐山| 临夏县| 连南| 桓仁| 子长| 康平| 本溪市| 巴中| 沙河| 湖南| 襄阳| 甘德| 兖州| 儋州| 咸阳| 金华| 岫岩| 大同区| 黟县| 濠江| 临淄| 罗源| 屯留| 新郑| 永顺| 越西| 新洲| 宣化县| 通化市| 新竹市| 兴和| 尚义| 怀柔| 高县| 通化市| 特克斯| 万源| 临漳| 绥宁| 印江| 达孜| 嘉祥| 通辽| 城阳| 辽阳市| 唐县| 舞阳| 唐县| 电白| 长乐| 白云| 安龙| 北川| 召陵| 宜春| 淇县| 行唐| 本溪市| 兴海| 六安| 新竹县| 环县| 凭祥| 英山| 江城| 明溪| 舞阳| 云浮| 东台| 碾子山| 郑州| 疏勒| 乳山| 衢州| 台东| 全南| 元氏| 上思| 鱼台| 安国| 开封县| 灵川| 本溪市| 中江| 砚山| 方正| 七台河| 尤溪| 鄂尔多斯| 亚博竞技_亚博游戏娱乐

新华社评大数据“杀熟”:运用新技术不能坏了老规矩大数据新技术老规矩

2019-06-26 23:58 来源:中国经济网陕西

  新华社评大数据“杀熟”:运用新技术不能坏了老规矩大数据新技术老规矩

  千赢官网-千赢首页据悉,整个系统由上汽与Mobileye打造,将陆续应用于上汽旗下的10余款车型当中。另外,在这个时间段滑雪即使不穿厚重的棉衣,驰骋在雪道上也不会感到寒冷。

  在旧金山总部的发布会上,Uber首席产品官JeffHolden详细讲述了公司的自动驾驶出行蓝图。打呼噜在医学上称为打鼾,打鼾在很多人眼中往往就是睡眠好的代名词。

    提高脱贫质量,政策要更有力度。预计P20保时捷设计配置与之类似。

    在未来三年内,KYMCO计划推出10款电动车型,在20个国家建立充电网络,并在全球销售超过50万辆电动摩托车。  问题的根源在于NASA的这一移动发射平台并不是为SLS而建的,而只是在原先的基础进行修改。

不过NASA已经为SLS在佛罗里达州的肯尼迪太空中心准备了移动发射台,既然如此那国会为什么还要建造另外一个呢?因为该移动发射平台只能支撑一次--仅仅一次--SLS的发射。

  纵观本期榜单,合资品牌在投诉量上遥遥领先,占比接近7成,其中日系品牌独占13款车型,投诉量遥遥领先;自主品牌方面,长安乘用车连续霸榜五期,投诉量居高不下,值得深思。

    中科院光电技术研究所消息指出,该光学跟踪测量系统具有自动跟踪、目标监视和任务图像记录等功能。  他指出,这因此导致许多来自中国的游客在面临不谙中文的导游的情况下,前往参观旅游景点时,未必能获得详细的讲解,很多时候根本是一知半解。

    普林斯顿大学计算神经生物学教授塞巴斯蒂安曾经提出连接体假说,假定人的意识信息全部储存在神经元的连接关系里。

    其实美国制定与台湾关系法时已经违反了中美联合公报的内容和义务。停车点还有一个非常舒适的spa小屋,供房车客人使用。

  不久前,苹果还将中国iCloud账户的数据迁入了中国境内。

  千赢网站-千赢登录睡觉本是人的一项本能,而今,这项本能却在不断退化。

  在2月份,他们终于在一名老太太死亡小时后买到了她的尸体。  扶贫资源平均化,反映出工作作风不扎实。

  博猫注册_博猫彩票 亚博游戏娱乐-赢天下导航 亚博游戏官网_亚博导航

  新华社评大数据“杀熟”:运用新技术不能坏了老规矩大数据新技术老规矩

 
责编:
french.xinhuanet.com
 

新华社评大数据“杀熟”:运用新技术不能坏了老规矩大数据新技术老规矩

                 French.xinhuanet.com | Publié le 2019-06-26 à 19:06
亚博电子游戏_亚博游戏官网 这些碎片的厚度小于5厘米,明显从庙宇或坟墓的墙壁上移除下来的,背面的刻痕也印证了这一猜测。

CHINA-SHANGHAI-C919-MAIDEN FLIGHT (CN)

(Xinhua/Ding Ting)

BEIJING, 5 mai (Xinhua) -- Le premier moyen-courrier chinois, le C919, s'est envolé pour la première fois vendredi à Shanghai, marquant une importante réussite pour les capacités d'innovation de la Chine, ainsi que pour ses hautes technologies dans l'industrie de l'aviation et de l'aérospatiale.

L'avion de ligne bimoteur a décollé de l'aéroport international de Pudong à environ 14h00 (7h00 GMT), avec cinq membres d'équipage à bord, mais sans passagers. Ce vol marque l'entrée de l'important concurrent chinois dans le marché mondial de l'aviation.

DES EFFORTS DANS L'AVIATION

En seulement dix jours, la Chine a présenté avec succès son premier porte-avions et moyen-courrier, prouvant ainsi sa détermination pour mettre en oeuvre le plan "Fait en Chine 2025", visant à transformer la Chine, la faisant passer de géant industriel à puissance industrielle mondiale.

Douglas Royce, expert dans une compagnie de recherche aérospatiale, a expliqué à Xinhua que "le gouvernement chinois veut devenir indépendant et auto-suffisant dans tous les aspects liés à l'aviation, c'est donc autant un projet national qu'un projet commercial".

En 2007, le plan pour la construction d'un moyen-courrier a été approuvé par le Conseil d'Etat, et en novembre 2015, le premier C919 était prêt.

Le "C" de C919, fait référence à la Chine et à l'avionneur COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China), le premier 9 symbolise "toujours" dans la culture chinoise, et le 19 représente les 190 sièges disponibles dans l'avion.

Avec une capacité standard de 4,075 kilomètres, cet avion est comparable à l'Airbus 320 et à l'avion de nouvelle génération Boeing 737.

Selon M. Royce, "le gouvernement chinois est engagé dans une démarche à long terme visant à rattraper l'Europe, les Etats-Unis et la Russie en matière d'aviation commerciale. Ceci n'est qu'une étape dans ce sens".

Michel Merluzeau, directeur d'AirInsightResearch, un groupe de conseil et d'analyse de marché dans le secteur aérospatial et de la défense, basé à Seattle, a confié à Xinhua être impressionné par le r?le du gouvernement chinois et de la COMAC, dans l'accélération et la mise en oeuvre des programmes d'innovation.

ACCES AU MARCHE INTERNATIONAL

23 clients étrangers et chinois, notamment la compagnie nationale de transport aérien Air China, et la compagnie de location GE Capital Aviation Service, ont déjà commandé 570 avions, selon la COMAC.

Dans les années 2030, la COMAC sera devenue un important partenaire pour la cha?ne mondiale d'approvisionnement dans le secteur aérospatial, grace à la croissance de la cha?ne d'approvisionnement en Chine et chez ses partenaires, mais également à l'importance accrue du marché, prévoit M. Merluzeau.

S'agissant de concurrencer Airbus et Boeing, il faudra être patient, a expliqué M. Royce : "Au moins dans les premières années de service, la demande va se concentrer sur le marché chinois et quelques marchés satellites", les deux leaders mondiaux, et plus grands rivaux de l'avionneur chinois, s'étant livré une féroce concurrence depuis des décennies.

Selon M. Merluzeau, la certification occidentale de l'avion chinois sera le plus grand défi pour l'avionneur. En effet, l'obtention d'une certification de l'Agence européenne de la sécurité aérienne et de l'Agence fédérale de l'aviation des Etats-Unis, serait une grande victoire pour le programme d'aviation, cette validation étant plus reconnue que la certification chinoise.

"S'ils l'obtiennent, je pense que le marché accessible au C919 sera grandement élargi", a ajouté l'expert.

M. Royce est persuadé que la COMAC deviendra l'un des principaux acteurs du secteur sur le long terme : "Ce n'est pas quelque chose qui arrivera dans la prochaine décennie, mais c'est plut?t un long processus qui nécessitera le soutien continu du gouvernement chinois."

   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    >>|

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn
分享
A la découverte de l'intérieure du C919 en photos
A la découverte de l'intérieure du C919 en photos
Deux pandas géants seront envoyés à Copenhague
Deux pandas géants seront envoyés à Copenhague
Visiteurs à dos de chameau dans les montagnes de sable de Mingsha au Gansu
Visiteurs à dos de chameau dans les montagnes de sable de Mingsha au Gansu
Vêtements traditionnels en Chine
Vêtements traditionnels en Chine
Des sculptures miniatures à Taipei
Des sculptures miniatures à Taipei
Nouvelles photos de Wang Ou
Nouvelles photos de Wang Ou
Vues aériennes d'un bourg dans l'est de la Chine
Vues aériennes d'un bourg dans l'est de la Chine
Wang Luodan pose pour un magazine
Wang Luodan pose pour un magazine
Retour en haut de la page

Premier vol réussi pour l'avion chinois C919

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-06-26 à 19:06

CHINA-SHANGHAI-C919-MAIDEN FLIGHT (CN)

(Xinhua/Ding Ting)

BEIJING, 5 mai (Xinhua) -- Le premier moyen-courrier chinois, le C919, s'est envolé pour la première fois vendredi à Shanghai, marquant une importante réussite pour les capacités d'innovation de la Chine, ainsi que pour ses hautes technologies dans l'industrie de l'aviation et de l'aérospatiale.

L'avion de ligne bimoteur a décollé de l'aéroport international de Pudong à environ 14h00 (7h00 GMT), avec cinq membres d'équipage à bord, mais sans passagers. Ce vol marque l'entrée de l'important concurrent chinois dans le marché mondial de l'aviation.

DES EFFORTS DANS L'AVIATION

En seulement dix jours, la Chine a présenté avec succès son premier porte-avions et moyen-courrier, prouvant ainsi sa détermination pour mettre en oeuvre le plan "Fait en Chine 2025", visant à transformer la Chine, la faisant passer de géant industriel à puissance industrielle mondiale.

Douglas Royce, expert dans une compagnie de recherche aérospatiale, a expliqué à Xinhua que "le gouvernement chinois veut devenir indépendant et auto-suffisant dans tous les aspects liés à l'aviation, c'est donc autant un projet national qu'un projet commercial".

En 2007, le plan pour la construction d'un moyen-courrier a été approuvé par le Conseil d'Etat, et en novembre 2015, le premier C919 était prêt.

Le "C" de C919, fait référence à la Chine et à l'avionneur COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China), le premier 9 symbolise "toujours" dans la culture chinoise, et le 19 représente les 190 sièges disponibles dans l'avion.

Avec une capacité standard de 4,075 kilomètres, cet avion est comparable à l'Airbus 320 et à l'avion de nouvelle génération Boeing 737.

Selon M. Royce, "le gouvernement chinois est engagé dans une démarche à long terme visant à rattraper l'Europe, les Etats-Unis et la Russie en matière d'aviation commerciale. Ceci n'est qu'une étape dans ce sens".

Michel Merluzeau, directeur d'AirInsightResearch, un groupe de conseil et d'analyse de marché dans le secteur aérospatial et de la défense, basé à Seattle, a confié à Xinhua être impressionné par le r?le du gouvernement chinois et de la COMAC, dans l'accélération et la mise en oeuvre des programmes d'innovation.

ACCES AU MARCHE INTERNATIONAL

23 clients étrangers et chinois, notamment la compagnie nationale de transport aérien Air China, et la compagnie de location GE Capital Aviation Service, ont déjà commandé 570 avions, selon la COMAC.

Dans les années 2030, la COMAC sera devenue un important partenaire pour la cha?ne mondiale d'approvisionnement dans le secteur aérospatial, grace à la croissance de la cha?ne d'approvisionnement en Chine et chez ses partenaires, mais également à l'importance accrue du marché, prévoit M. Merluzeau.

S'agissant de concurrencer Airbus et Boeing, il faudra être patient, a expliqué M. Royce : "Au moins dans les premières années de service, la demande va se concentrer sur le marché chinois et quelques marchés satellites", les deux leaders mondiaux, et plus grands rivaux de l'avionneur chinois, s'étant livré une féroce concurrence depuis des décennies.

Selon M. Merluzeau, la certification occidentale de l'avion chinois sera le plus grand défi pour l'avionneur. En effet, l'obtention d'une certification de l'Agence européenne de la sécurité aérienne et de l'Agence fédérale de l'aviation des Etats-Unis, serait une grande victoire pour le programme d'aviation, cette validation étant plus reconnue que la certification chinoise.

"S'ils l'obtiennent, je pense que le marché accessible au C919 sera grandement élargi", a ajouté l'expert.

M. Royce est persuadé que la COMAC deviendra l'un des principaux acteurs du secteur sur le long terme : "Ce n'est pas quelque chose qui arrivera dans la prochaine décennie, mais c'est plut?t un long processus qui nécessitera le soutien continu du gouvernement chinois."

   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    >>|

010020070770000000000000011100001362602191